Visiter Dodow

HEALTH OUTSIDE THE BOX by Dodow

Inspiré par le le yoga, l'hypnothérapie et la méditation, le développement de Dodow nous a plongé dans l'étude des méthodes alternatives pour la résolution des problèmes de santé, dont le sujet du sommeil n'était qu'une première étape.

Nous voulons aujourd'hui partager avec vous nos recherches et vous faire découvrir des conseils de santé et de bien-être, simples à mettre en pratique.

Grossesse et alimentation - Quoi éviter ?

Dès que vous avez appris que vous êtiez enceinte, vous avez peut-être été sujette à un moment de panique. A part votre insomnie grossesse, vous vous posez plein de questions. Dois-je jeter tout ce qu’il y a dans mon frigo ? Vais-je empoisonner mon bébé ? J’ai envie de manger exclusivement des chips et de la purée de betterave pendant une semaine, est-ce une bonne idée ? (Non. C’est une très mauvaise idée.)

Commençons par ce qui fait le plus peur : les interdits.

L’alcool, le mal incarné

Vous trouverez certainement des études en ligne qui vous diront qu’un verre ou deux par semaine ne peut pas faire de mal, et qu’en restant raisonnable l’alcool est permis. Cependant, ces résultats sont sujet à débat, et vous ne voulez pas jouer à quitte ou double avec le cerveau de votre enfant. Ne tentez pas le diable pour un petit verre de rouge, buvez de l’eau !

L'alcool traverse facilement le placenta : votre bébé est à risque du syndrome d’alcoolisation fœtale ou de troubles neurologiques, car l’alcool affecte en priorité le cerveau et le système nerveux du fœtus. (Ca vous fait peur ? C’est normal !). Croissance freinée, risques d’anomalies faciales, troubles d’apprentissage, et plus tard des problèmes de dépression, d’anxiété, et une variété de troubles comportementaux et émotionnels affectent les enfants dont les mères ont bu pendant leur gestation. Il y a aussi de fortes chances qu’ils naissent prématurés, et avec un poids très faible.

Le thé, le café, les boissons gazeuses, et les boissons énergisantes : des excitants

Ces boissons contiennent des excitants (la théine ou la caféine, c’est la même chose), et empêchent l’absorption du fer et du calcium des autres aliments que vous mangez. Dommage, car ils auraient pu être utiles au bébé ! Il ne faut pas dépasser 300mg de caféine par jour. Sachez qu’une tasse de café standard contient environ 179mg de caféine, une tasse de thé vert 30mg de caféine, et une cannette de coca de 36 à 50mg de caféine.

Bonus : le chocolat noir contient aussi de la caféine, donc à éviter en grosses quantités. 28g de chocolat noir contiennent 19mg de caféine…

Plantes et tisanes aux effets néfastes

Après avoir vu le thé et le café radié de la liste des boissons acceptables, vous êtiez peut-être déjà en train de vous rabattre sur les tisanes comme dernier bastion de la boisson chaude et reposante. Mauvaise nouvelle : même les tisanes ne sont pas à l’abri. Certaines tisanes ont des effets encore mal étudiés sur la grossesse, et d’autres peuvent stimuler l’utérus, influer sur vos hormones, augmenter votre temps de saignement, voire provoquer une fausse couche ou de l'hypertension artérielle.

Certaines plantes contiennent du phytostérol, une substance proche du cholestérol, à cela près qu’on la trouve dans certaines plantes, notamment le soja, le maïs et l’argousier. On dit qu’il fait baisser le taux de cholestérol dans le sang – en réalité, il faut suivre un régime sur mesure pour en tirer réellement les bénéfices (et consulter son médecin). Il faut éviter d’en prendre quand on est enceinte, mais aussi d’en donner aux enfants de moins de 5 ans, car le phytostérol peut diminuer la vitamine A dans votre corps. La vitamine A est utile pour un bon système immunitaire, une peau et des yeux en bonne santé.

Voici une longue liste (indigeste, à tous les sens du terme) des plantes à ne pas ingérer pendant votre grossesse (ou à utiliser en huiles essentielles sur votre corps, en gel, en infusion...) que vous êtes susceptible de trouver dans le commerce.

L’absinthe, l’anis vert, le cumin, l’angélique chinoise, l’églantier, la grande camomille, le fenouil, le fenugrec, les feuillles de framboisier (sauf en fin de grossesse), le gingembre, le ginseng, la verveine bleue, le millefeuille, la girofle, le houblon, la menthe, le luzerne, la myrrhe, l’origan, le persil, le réglisse, le romarin, la salsepareille, la sauge, le soja, le thym, l‘ail (surtout au troisième trimestre), l’aloès, le basilic (en huile essentielle), la citrouille, la colchique, l’eucalyptus, le genévrier, la valériane, la rhubarbe et le safran

Pour les plantes un peu plus exotiques, vérifiez !

Pas d’aliments trop gras ou sucrés

Les biscuits, pâtisseries, bonbons, chocolat, les excès de beurre ou d’huile, tout cela doit passer à la trappe avec la venue d’un bébé. Il faut plus que jamais manger sain et équilibré, car l’obésité maternelle met la mère comme l’enfant à risque très élevé pour tout un tas de troubles : hypertension artérielle, toxémie gravidique, infections urinaires, accidents thromboemboliques…

Charcuterie, foie, et compléments alimentaires

Après la déficience en vitamine A, l’excès de vitamine A ce n’est pas bon non plus. Dans les charcuteries, le foie en particulier doit être évité (qu’il soit en pâté, en gelée, en mousse, en terrine, en rillette, à la poêle et ainsi de suite) car il contient trop de vitamine A et augmente votre risque d'attraper la listériose, une maladie horrible qui attaque le système nerveux du bébé.

En ce qui concerne les compléments alimentaires, n'y touchez pas sans un conseil de votre médecin ! Vos apports en vitamines devraient être suffisants grâce à votre nourriture quotidienne, vous ne voulez pas dérégler votre bébé en lui donnant n'importe quoi.

Les choses crues (fromages, œufs, viandes et poissons)

Les aliments crus sont une source de bactéries pouvant donner une variété de maladies à votre enfant, qui n’a pas encore un système immunitaire très efficace. Notamment, la toxoplasmose (et encore la listériose), qui peut passer inaperçue chez la mère (souvent, la toxoplasmose ne se manifeste que sous forme de quelques vagues symptômes grippaux) mais qui a des conséquences neurologiques extrêmement graves sur le bébé.

  • Bannissez donc les fromages à base de lait cru (c’est-à-dire non pasteurisé) et les fromages bleus : roquefort, brie, camembert, bleu d’Auvergne, Mont d’Or… Ne mangez pas non plus les croûtes de fromage, qui sont particulièrement pleines de bactéries.
  • Mangez de la viande seulement si elle est bien cuite (viandes bleues, saignantes et rosées sont désormais proscrites). Les viandes fumées peuvent contenir des bactéries, et attention aux cuissons barbecue : souvent, les viandes ne sont pas cuites de façon homogènes… Si vous êtes végétarienne, vous pouvez continuer à suivre votre diète en faisant bien attention que vous recevez tous les nutriments nécessaires au développement du bébé. Chez Livlab, on préconise de manger le moins de viande possible - parce que c'est mieux pour la santé, mais aussi des raisons éthiques.
  • Faites attention aux œufs crus ou pas assez cuits, c’est-à-dire pas de mayonnaise, et pas d’œufs à la coque. Toutes les sauces à base de lait non pasteurisé ou de mayonnaise aussi sont donc interdites.
  • Pas de poisson cru type sushi ou tartare (sauf si les sushis ont été congelés, ce qui tue les bactéries).

Le poisson gras en modération

Les poissons gras absorbent le plus de pollution dans leur environnement naturel, cependant ils sont plein d’oméga 3, qui sont bons pour vous et le bébé. Pour avoir le meilleur des deux mondes, ne prenez pas de poisson gras plus de 2 fois par semaine, et seulement du maquereau, de la truite, ou des sardines.

A éviter : le thon, le requin, le marlin et l’espadon, qui contiennent trop de mercure.


Allergiques & allégés

Si vous avez une famille avec des tendances allergiques, évitez de manger ceux à quoi ils sont allergiques pendant votre grossesse, cela pourrait déclencher une allergie chez le bébé ! Evitez aussi les produits « allégés » (qui habituent votre bébé à avoir un goût trop prononcé pour le sucre), et les édulcorants (notamment l'aspartame, un remplaçant du sucre qui est très dangereux. On le trouve dans le coca-cola sans sucres par exemple).

Les réflexes d’hygiène

Enceinte, n’oubliez pas de bien vous laver les mains, de bien laver le comptoir où vous préparez les aliments et tout ce qui a pu entrer en contact avec des bactéries, de bien laver vos outils, et de bien laver les fruits et légumes eux-mêmes.

Bon. Après tout ça, vous avez peut-être l'impression que vous allez être obligée de vivre d'amour et d'eau fraîche pendant 9 mois. Ca tombe bien, de l'amour vous devriez en avoir à revendre en ce moment ! :)

PS : Ne vous inquiétez pas, on ne pas va vous laisser en plan comme ça ! Jetez un coup d'oeil à une bonne alimentation pour grossesse, par ici.


Sur le même sujet :

Facilitez votre grossesse avec des poses de yoga débutant !

Que manger quand vous êtes enceinte ? Découvrez-le ici !

La cohérence cardiaque, un exercice anti-anxiété

5 positions pour mieux dormir enceinte

Découvrez les effets secondaires des somnifères

Plateforme sommeil

Contenu exclusif pour accompagner les utilisateurs de Dodow

Se connecter
 Insomnie grossesse

Insomnie grossesse

Vous n'arrivez pas à vous endormir ? Nous vous donnons des solutions naturelles pour vous endormir, tout en protégeant votre bébé.

Lire la suite
 Grossesse et yoga

Grossesse et yoga

Pour alléger vos douleurs de grossesse, tentez ces exercices venus tout droit d'Orient pour vous soulager naturellement en seulement 10 minutes !

Lire la suite
 5 positions pour dormir enceinte

5 positions pour dormir enceinte

Voici 5 positions pour dormir enceinte. Nous vous expliquons les avantages et inconvénients de chacune d'entre elles pour dormir avec un maximum de confort !

Lire la suite