Visiter Dodow

HEALTH OUTSIDE THE BOX by Dodow

Inspiré par le le yoga, l'hypnothérapie et la méditation, le développement de Dodow nous a plongé dans l'étude des méthodes alternatives pour la résolution des problèmes de santé, dont le sujet du sommeil n'était qu'une première étape.

Nous voulons aujourd'hui partager avec vous nos recherches et vous faire découvrir des conseils de santé et de bien-être, simples à mettre en pratique.

L'hypnose pour dormir

Une amie vous explique qu'elle a découvert l'hypnose et que ça a changé sa vie : votre amie est-elle subitement partie dans une délire hippie-paranormal, ou est-elle victime d'une nouvelle forme d'escroquerie pyramidale ?

L’hypnose ne se résume pourtant pas à l’arnaque que vous voyez à la télévision. Largement romancée par les médias et les histoires gothiques à la mode qui mettent en scène des médiums en proie à d’affolantes pertes de contrôle, l’hypnose est un véritable processus thérapeutique qui a des effets médicaux concrets, comme vous apprendre à comment s'endormir.

L’hypnose, qu’est-ce que c’est ?

L’hypnose vient du mot grec hupnos, qui signifie le sommeil. Etre hypnotisé, c’est être dans un état modifié de conscience (EMC), un état de transe hyper suggestif qui s’apparente à la méditation ou à la somnolence. Ce n’est ni un état de sommeil, ni un état de veille.

Comment ça marche ?

Lorsqu’on est conscient, on est régi par une liste d’interdits sociaux et psychologiques. Mais lorsqu’on est hypnotisé, la conscience est reléguée au second plan. A sa place, le subconscient (ou l’inconscient, selon que l’on s’adresse à Freud ou Janet) est à l’écoute.

On peut suggérer au subconscient des choses qu’il souhaite faire mais n’arrive pas à faire lorsque le conscient est aux manettes. C’est une sorte de coup de pouce psychologique qui élimine les blocages.

Une étude de 2009 de l’Université de Liège a montré que lorsqu’une personne est placée en état d’hypnose, sa perception des stimuli (douloureux ou pas) était diminuée.


L'utilité de l'hypnose

Maintenant que vous êtes rassuré, quels sont les troubles où l'hypnose peut vous aider ? Il faut consulter un thérapeute pour plus de précisions, mais dans les grandes lignes, il y a plusieurs situations où l'hypnose devrait pouvoir faire quelque chose pour vous.

  • Pour arriver à s'endormir

Si vous avez des insomnies chroniques dûes à des problèmes de stress, l'hypnose peut vous aider à calmer ces inquiétudes. Pouvant être pratiquée chez un thérapeute ou chez soi en auto-hypnose, à l'aide de métaphores et de suggestions vous calmez l'hyperactivité intellectuelle qui vous tient éveillé et pouvez même amoindrir les douleurs physiques qui vous empêchent de dormir.

  • Pour la douleur

Hypnoanalgésie et hypnosédation peuvent compléter des soins anesthésiques pour les douleurs chroniques, pour la chirurgie dentaire, mais aussi pour les accouchements (par exemple).

  • Pour les troubles digestifs

Certains troubles digestifs (notamment dû au stress) peuvent être aidés par une séance d'hypnose, notamment les diarrhées ou les ulcères.

  • Pour les problèmes de poids

Pour guérir la boulimie, l'anorexie, mais aussi simplement pour avoir la détermination nécessaire à faire du sport et à se tenir à des impératifs culinaires.

  • Pour arrêter de fumer

Si vous voulez arrêter de fumer (que ce soit du tabac ou du cannabis), vous êtes sur le bon chemin, mais vous pouvez avoir des difficultés avec les symptômes du sevrage. L'hypnose peut vous aider à passer le cap, surtout quand on sait qu'il y a 80% de réussite !

  • Pour les troubles psychologiques ou psychosomatiques

On pense d'abord au stress, mais il n'y a pas que ça : phobies, anxiétés, problèmes de mémoires ou de timidité, impuissance ou frigidité, mais aussi eczéma (qu'on trouve souvent chez les jeunes enfants qui n'arrivent pas à exprimer leur détresse), asthme, etc.

Attention cependant à ne pas dépendre de l'hypnose pour les maladies graves qui n'ont rien avoir, vous risqueriez de finir comme Steve Jobs (qui a essayé de guérir son cancer du pancréas avec des fruits) et Bob Marley (qui a décidé d'ignorer la gangrène qu'il avait à l'orteil grâce au cannabis). Pour ce qui est du sevrage des drogues dures, des maladies psychologiques graves (schizophrénie, entre autres) et des maladies mortelles (cancers en tous genres), vous ne pouvez pas vous passer des traitements classiques.


Les catégories d’hypnose

  • L’hypnose traditionnelle : Cette technique est centrée autour de l’hypnotiseur, qui donne des ordres et suggestions directes. L’hypnotisé est passif et se laisse guider.
  • L’hypnose semi-traditionnelle : Comme l’hypnose traditionnelle, l’hypnotiseur émet des suggestions directes, mais il peut aussi user de métaphores et de suggestions indirectes.
  • L’hypnose ericksonienne : Cette technique repose sur l’utilisation de métaphores et de stimulus verbaux. L’hypnotiseur agit en tant que guide pour que le sujet trouve par lui-même la solution à ses problèmes.
  • L’hypnose nouvelle : Cette technique repose sur l’échange entre l’hypnotiseur et l’hypnotisé et explore les rêves du patient.

Qui peut être hypnotisé ? Qui peut hypnotiser ?

La réponse à ces deux questions est la même : tout le monde. Certaines personnes ont plus de facilité à atteindre l’EMC, mais tout le monde a le potentiel pour y parvenir s’il est dans les bonnes conditions... et s’il est d’accord pour être hypnotisé ! Selon une étude de l’université de Stamford, 5% de la population est récalcitrante à l’hypnose, et 10% sont capables d’arriver plus rapidement à un état second.

On peut apprendre les techniques d’hypnose dans un livre où à travers des études de médecine et de psychologie, mais on peut aussi s’auto-hypnotiser grâce à des guides ou des cassettes audio.

Est-ce que c’est dangereux ?

L’hypnose est absolument sans danger.

Le subconscient, c’est une entité honnête : il renferme la véritable personnalité du sujet et on ne peut pas lui faire faire ce qu’il n’a pas envie de faire. C’est pourquoi en aucun cas l’hypnose ne fait perdre le contrôle de soi. Si l’hypnotisé reçoit une suggestion à l’encontre de ses valeurs morales profondes (ou même si, tout simplement, il n’en a vraiment pas envie du tout), il sortira immédiatement de sa transe. Il sera d’autant plus difficile (voire impossible) de ré-hypnotiser cette personne, car elle aura perdu toute confiance en son hypnotiseur.

A ce jour, aucun effet indésirable pouvant être incontestablement attribué à l’hypnose n’existe dans la littérature scientifique. Il y a autant de danger à s’hypnotiser ou à s’auto-hypnotiser que de faire une sieste !


Les étapes de l’hypnose

  • L’induction

Aussi appelée une « confusion contrôlée », c’est la première étape de l’hypnose. Elle consiste à à dissocier l’hypnotisé de son environnement immédiat pour lui permettre de faire abstraction et de se laisser porter par son imagination.

  • La dissociation

Grâce à des éléments visuels, auditifs et kinesthésiques, on fournit à l’hypnotisé des éléments pour se construire un monde imaginaire dans lequel il se sentira suffisamment en sécurité pour se laisser aller. Il peut alors faire l’état des lieux de son esprit et devenir suffisamment lucide pour trouver une solution à son problème.

  • L’ancrage

L’hypnotiseur peut associer l’entrée en transe à un mot, un geste ou un son, pour faciliter et accélérer l’entrée en transe du sujet pendant des séances suivantes.

  • La veille paradoxale

Dans cette phase, le patient parvient normalement à se réconcilier avec son problème en le contrecarrant avec ses capacités, qu’il a examinées pendant la dissociation.

  • Le réveil

En sortant de l’hypnose, l’hypnotisé redevient entièrement lucide et conscient.

Oda et le Dodo Merveilleux : une solution pour les enfants insomniaques

En tant que technique inoffensive et entièrement naturelle reposant sur la puissance de l’imaginaire, l’hypnose semble être une technique de choix pour traiter les problèmes d’endormissement des enfants. C’est pourquoi nous avons créé Oda et le Dodo Merveilleux, un livre fondé sur les travaux du psychologue suédois Carl-Johan Forssén Ehrlin, afin de vous aider à endormir vos enfants.

Dans le livre, l’induction est manifestée par la descente du long escalier. C’est une métaphore pour la descente au fond de l'inconscient – les métaphores sont un des outils clefs de l’hypnose qui permettent de donner un fil conducteur à une séance tout en faisant visualiser au patient.

Les illustrations visuelles et auditives aident les enfants à imaginer un environnement propice à l’endormissement dans leur chambre. Tout au long de l’aventure, des adjectifs spécifiques sont répétés pour suggérer à l’enfant une grande fatigue et un besoin de dormir imminent.

Suggestions, métaphores et injonctions – tous ces outils sont mis en œuvre pour relaxer votre enfant et lui permettre de se diriger lui-même en douceur vers le sommeil en toute sécurité. Vous pouvez le télécharger ici !



Sur le même sujet :

Découvrez les effets du manque de sommeil

Les cycles du sommeil, comment ça marche ?

Le sommeil et l’enfant, une relation spéciale

5 positions pour bien dormir

Apprenez à méditer en 5 minutes !

Dormir pour maigrir : une science

Plateforme sommeil

Contenu exclusif pour accompagner les utilisateurs de Dodow

Se connecter
 Comment s'endormir: les secrets du sommeil

Comment s'endormir: les secrets du sommeil

Comprenez comment marche le sommeil pour vous servir de votre corps au maximum de ses capacités et passer des nuits bien reposés



Lire la suite
 Je trouve pas le sommeil

Je trouve pas le sommeil

Pensées plein la tête, Réveils nocturnes, Insomnies chroniques... Nous vous expliquons comment trouver le sommeil sans tourner 2 heures dans votre lit !

Lire la suite
 Pour bien dormir, éviter les écrans

Pour bien dormir, éviter les écrans

Vous avez au moins un écran par chambre - résultat, vous n'arrivez pas à dormir ! On vous explique les effets directs des écrans sur votre cerveau.

Lire la suite