Visiter Dodow

HEALTH OUTSIDE THE BOX by Dodow

Inspiré par le le yoga, l'hypnothérapie et la méditation, le développement de Dodow nous a plongé dans l'étude des méthodes alternatives pour la résolution des problèmes de santé, dont le sujet du sommeil n'était qu'une première étape.

Nous voulons aujourd'hui partager avec vous nos recherches et vous faire découvrir des conseils de santé et de bien-être, simples à mettre en pratique.

Cultiver l'indifférence

Si vous avez du mal à vous endormir c’est sans doute que vous vous posez trop de questions qui alimentent un dialogue interne : sur votre vie, sur vos relations, sur votre travail et même sur votre sommeil.

Ca se traduit physiologiquement par la sécrétion de neurotransmetteurs qui stimulent le centre d’éveil et bloquent l’endormissement. Essayez de vous endormir devant un film passionnant... pas évident, non ?

Comment faire ?

La première stratégie est d’éliminer toutes les activités excitantes. Avant de vous coucher, évitez de réfléchir à des problèmes qui pourraient vous énerver : problèmes sentimentaux, d’argent, etc. On ne vous demande pas de ne pas y penser, les pensées surgissent toutes seules et vous ne pouvez pas les contrôler - en revanche vous pouvez choisir de ne pas les encourager en les ressassant.

La deuxième stratégie est de faire un petit exercice mental d’environ 10 minutes (avant de vous coucher et d’utiliser Dodow) :

- Formez l’intention de vous désintéresser de tout : l’intention est très importante car notre cerveau obéit aux ordres qu’on lui donne seulement si l’objectif est clairement formulé. Pour renforcer cette intention, n’hésitez pas à imaginer une incarnation du je-m'en-foutisme : quelqu’un de votre entourage, ou même quelqu’un de fictif (du genre The Dude dans le film Le Big Lebowski).

- Portez votre attention sur vos pensées (généralement c’est une petite voix qui se fait entendre dans votre tête)

- À chaque fois qu’une pensée survient, restez un peu avec elle et observez-la (en étant présent, c’est-à-dire en ayant conscience que vous êtes en train de penser... vous suivez ? )

- Dites-vous intérieurement : « je m’en fiche » ou « ça ne m’intéresse pas » ou n’importe quel équivalent qui vous convient. Simulez un réel désintérêt pour vos pensées et leur contenu.

Exemple : vous pensez « je ne vais pas dormir ce soir, je vais être crevé demain ». Dites : « je m’en fiche » ! Enfin, prenez conscience de votre tentative de simuler un désintérêt pour le désintérêt. Capicse ?

- A force de répéter le processus vous allez petit à petit vous désintéresser de vos pensées et vous rendre compte que finalement, ces pensées ne sont pas très palpitantes.

Plateforme sommeil

Contenu exclusif pour accompagner les utilisateurs de Dodow

Se connecter